Choose your language



Le guide pratique de dégustation de vin pour les débutants

Vous aimez le vin, mais vous êtes novice ? Vous savez lorsqu’un vin est bon, mais sans plus ? La dégustation de vin n’est pas bien compliquée, même pour un débutant. C’est un plaisir de la vie qui s’apprend aisément en s’entraînant régulièrement.

Pour suivre ce guide, préparez vos yeux affûtés, votre nez aiguisé et votre palais délié !

 

Avant de commencer : quelques règles de base

Ayez toujours un verre d’eau à portée de main, il est important de s’hydrater lors de la consommation d’alcool.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de ne pas dépasser trois verres de vin par jour. Il est préférable de privilégier les petites quantités (des demi-verres) pour les sessions de dégustation de vin, pour pouvoir en goûter une plus grande diversité. Et lors d'une séance de dégustation pure, nous recommandons de recracher le vin.

 

C’est parti : on observe la couleur de la robe

La couleur du vin permet de donner beaucoup d’informations sur l’identité du vin.

Pour mieux l’observer, placez votre verre près d’une surface blanche et penchez-le légèrement. Vous observerez alors la couleur du rebord du verre.

La nuance de sa couleur vous permettra de déterminer l’âge du vin :

• Pour les vins rouges, plus la couleur est intense et foncée, plus le vin est jeune.

• Pour les vins blancs, un vin jeune aura tendance à tirer vers le vert, un vieux vin plutôt vers l’orangé.

 

On poursuit avec le nez

Pour sentir le vin, ne prenez pas de grandes inspirations au risque de saturer votre odorat. Commencez le 1er nez en humant doucement : ce sont les arômes qui se dégagent lorsque le vin est au repos.

Puis libérez les arômes en remuant le verre, et sentez à nouveau (2ème nez). Vous verrez, entre le 1er et le 2ème nez, les arômes changent ! Les odeurs sont normalement plus intenses et définies que lors du 1er nez.

 

Que sentez-vous ? La liste des adjectifs qui peuvent décrire l’odeur est infinie ! Est-ce plutôt fruité (agrumes, fruits rouges) ? Tannique, floral ou boisé ? Voire épicé ?

Laissez-vous aller à votre imagination et sachez que la perception des odeurs diffère selon les individus, alors n’hésitez pas à dire ce que cela vous inspire !

 

Le vif du sujet : la dégustation

On passe au vif du sujet en goûtant le vin ! Prenez une petite quantité de vin dans la bouche et laissez le glisser sur la langue avant de l’avaler ou le recracher.

Quel est le goût le plus marquant ? Le vin est-il sucré ? Les tanins sont-ils doux, agressifs ?

En vous basant sur le sucre, l’acidité, le moelleux, les tanins, l’alcool et l’intensité gustative, vous pourrez apprendre à décrire le vin avec un mot ou une expression pour résumer l’impression globale que cela vous inspire. Cet exercice se prête à tous les niveaux, même si vous êtes un novice !

 

Vous aviez remarqué que les dégustateurs faisaient des sifflements étranges en goûtant un vin ? Cela s’appelle le grumage, cela consiste à aspirer de l’air tout en ayant du vin dans la bouche. Une technique qui peut s’avérer périlleuse pour les débutants !

 

Il est toujours intéressant lors d’une dégustation de vin d’échanger ce que vous percevez avec votre entourage. Par exemple, un même vin de Madiran qui sera puissant et généreux pour une personne, sera fruité et frais pour une autre personne. Comparez vos impressions avec vos amis, vous serez parfois surpris par la différence des avis !

Conception, Réalisation Winao

Follow Madiran