Choisissez votre langue



Travail des hommes


 

Madiran c’est l’histoire de 200 vignerons animés par la même passion : transmettre au vin leur générosité, leur convivialité, leur savoir-faire et leur savoir-vivre.

La Tannat est un cépage capricieux. Rare, unique, différent, il requiert un travail d’excellence dans les divers travaux à la vigne comme au chai. L’intervention humaine régulière et méticuleuse des vignerons est nécessaire pour obtenir des raisins de qualité.

Le secret de l’appellation Madiran repose sur la force d’un collectif d’hommes et de femmes passionnés et engagés capables de se remettre en question, d’innover et de se dépasser.

 

 

 

 

 

 

  

Travail à la vigne


 

Le Tannat est un cépage vigoureux dont le rendement naturel flirte aisément avec les 100 hectolitres par hectare. A l'heure du renouveau qualitatif on comprend que la régulation naturelle n’est pas suffisante. Dans les années 80, sous l’impulsion d’une poignée de vignerons, Madiran est une des premières appellations de France à s’imposer la maîtrise des rendements et met en place de nombreux travaux à la vigne tels que la conduite en palissage, l’effeuillage, la vendange en vert pour garantir une maturité optimale du raisin.

 

Par ailleurs le début de la récolte est tributaire de la publication du ban des vendanges, date convenue entre les représentants des vignerons et l’INAO (L'Institut National de l'Origine et de la Qualité). Le raisin peut être récolté mécaniquement mais beaucoup de vignerons privilégient, pour des raisons qualitatives et sociales, les vendanges à la main.

 

 

  

 

 

 

Travail au chai

Dans les années 90, confiants dans le potentiel de leur cépage, un groupe de vignerons poursuit les expérimentations et les ajustements en cave. Les macérations sont allongées et les extractions sont plus douces, certains domaines utilisent même la technique du pigeage. Les opérations d’égrappage, foulage, remontage, délestage… sont repensées.

L’élevage en fût de chêne est aussi l’aboutissement d’années de recherches menées notamment par le groupe « Domaines et Châteaux » conduit par l’œnologue Patrick Ducournau. Au-delà d’un effet de mode, la maîtrise de l’élevage en barriques permet de révéler tout le potentiel du cépage. Le Tannat a besoin de temps et d’oxygénation pour la bonne évolution de sa richesse tannique. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui le décret d’appellation impose que les vins fassent l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 octobre de l’année qui suit la récolte.

 

Conception, Réalisation Winao

Recommandez Madiran