Choisissez votre langue



L’histoire de Madiran

 

Genèse

L’histoire de Madiran débute au XIème siècle avec l’installation des moines bénédictins qui fondent le Prieuré de Madiran. Les moines développent une viticulture rudimentaire principalement consacrée à la consommation locale et à celle des montagnards pyrénéens.

A cette époque la production de vin à Madiran est facile car le raisin est très fructifère. D'un profil « rustique », sa bonne résistance, au transport notamment, le conduit à être utilisé pour renforcer les vins d’autres régions les années de petites récoltes.

 

Expansion

Peu à peu le vin de Madiran devient naturellement un vin de messe. Sa renommée est assurée par les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qui empruntent la voie Aire-sur-Adour/Lescar.

Au XVIIème siècle, avec l’essor du transport maritime, via l’Adour et le port de Bayonne, les vins conquièrent les populations du Nord. La Hollande est la première terre d’accueil des Pacherenc moelleux, qui seront rapidement suivis des vins rouges de Madiran.

 

Apogée

Le XXème siècle marque un tournant pour les vins de Madiran. Les vignerons se structurent. En 1948 un décret d’appellation vient consacrer les appellations "Madiran" et "Pacherenc du Vic-Bilh". Dans les années 60 on assiste aux premières mises en bouteille. Dans les années 80, sous l’impulsion de quelques pionniers, l’appellation amorce un véritable virage vers la production de vins de qualité. Ils comprennent que pour être plus qualitatifs il faut conduire le cépage à contre nature et faire intervenir l’homme à la vigne comme au chai afin d’obtenir des vins souples et racés. C’est dans les années 2000 que les vignerons de Madiran affirment leur expertise et connaissent leurs premières heures de gloire, perfectionnant millésime après millésime leur savoir-faire unique au service d'un cépage rare. 

 

 

Conception, Réalisation Winao

Recommandez Madiran